ACCUEILPAR CATÉGORIESCOMÉDIE DRAMATIQUE | LIBERTY BELLE - PASCAL KANÉ



 

Précédent
- 65 de 146 -
Hôtel du Paradis - Claude Berne
Hôtel du Paradis - Claude Berne
15.00 €
- 64 de 146 -
Je suis un fugitif - Alberto Cavalcanti
Je suis un fugitif - Alberto Cavalcanti
20.00 €
- 63 de 146 -
Léon Hirszman
Léon Hirszman
20.00 €
- 62 de 146 -
Elle ne pleure pas elle chante - Philippe de Pierpont
Elle ne pleure pas elle chante - Philippe de Pierpont
19.00 €
- 61 de 146 -
Coffret Krzysztof Zanussi
Coffret Krzysztof Zanussi
45.00 €
- 60 de 146 -
La vie comme maladie mortelle sexuellement transmissible - Krzysztof Zanussi
La vie comme maladie mortelle sexuellement transmissible - Krzysztof Zanussi
20.00 €
- 59 de 146 -
La Constante - Krzysztof Zanussi
La Constante - Krzysztof Zanussi
20.00 €
- 58 de 146 -
Persona Non Grata - Krzysztof Zanussi
Persona Non Grata - Krzysztof Zanussi
20.00 €
- 57 de 146 -
Chantrapas - Otar Iosseliani
Chantrapas - Otar Iosseliani
18.00 €
- 56 de 146 -
Chacun pour soi et Familles je vous hais - Bruno Bontzolakis
Chacun pour soi et Familles je vous hais - Bruno Bontzolakis
15.00 €
- 55 de 146 -
La Noire de... - Ousmane Sembene
La Noire de... - Ousmane Sembene
20.00 €
- 54 de 146 -
Une Couleur Café - Henri Duparc
Une Couleur Café - Henri Duparc
20.00 €
- 53 de 146 -
L’Amour c’est la honte et Je t’aime Je t’adore - Bruno Bontzolakis
L’Amour c’est la honte et Je t’aime Je t’adore - Bruno Bontzolakis
15.00 €
- 52 de 146 -
4 films de Charlotte Silvera
4 films de Charlotte Silvera
58.00 €
- 51 de 146 -
La Fête des Mères - Pascal Kané
La Fête des Mères - Pascal Kané
15.00 €
- 50 de 146 -
Escalade - Charlotte Silvera
Escalade - Charlotte Silvera
20.00 €
- 49 de 146 -
C’est la tangente que je préfère & Les Filles personne s’en méfie - Charlotte Silvera
C’est la tangente que je préfère & Les Filles personne s’en méfie - Charlotte Silvera
15.00 €
- 48 de 146 -
Mainline - Rakhshan Bani-Etemad et Mohsen Abdolvahab
Mainline - Rakhshan Bani-Etemad et Mohsen Abdolvahab
20.00 €
- 47 de 146 -
Safe - Todd Haynes
Safe - Todd Haynes
15.00 €
- 46 de 146 -
High Hopes - Mike Leigh
High Hopes - Mike Leigh
20.00 €
Suivant
 Liberty Belle - Pascal Kané

Liberty Belle - Pascal Kané
Prix: 15.00 €
Disponible
 
Envoyer à un ami

20 ans en 60
Avec : Jérôme Zucca, Jean-Pierre Kalfon, André Dussolier, Bernard-Pierre Donnadieu, Dominique Laffin, Philippe Caroit, Juliette Binoche
Sénario de Pascal Kané et Pascal Bonitzer
Les Films du Losange 1983 - Doriane Films - 112mn - Version originale française

Prix de la presse internationnale 1984
Sélection au Festival de Cannes Perspectives 1983

En octobre 1959, Julien Berg est en classe d’hypokhâgne dans un lycée parisien. Les remous de la guerre d’Algérie mettent le lycée en ébullition : militant d’extrême gauche et partisans de l’Algérie Française s’affrontent. Julien, par tradition familiale, sympatise avec les premiers puis finit par s’engager dans la lutte.
Mais ses imprudences et sa naïveté auront des conséquences dramatiques pour le réseau de soutien au FLN auquel Vidal, son professeur de philosophie appartient...

« Liberty Belle doit être salué comme un heureux événement, un film qui, dans le classicisme même de sa forme, ouvre beaucoup de sujets, de développements possibles... » - Michel Chion


Texte de Benjamin Stora rédigé à l’occasion de la sortie DVD du film

Liberty Belle.

Insolences et engagements clandestins.

Par Benjamin Stora.

Historien, spécialiste de la guerre d’Algérie

Vingt ans seulement après la seconde guerre mondiale, des réseaux de militants clandestins se sont formés en France, s’affrontant avec la police. Il est toujours question, dans l’ombre, de liberté et d’émancipation de peuples opprimés, de droits de l’homme. Mais cette fois, nous voici plongés dans une autre guerre : celle où des Français se sont violemment combattus entre eux pour le maintien de l’Algérie française ou l’indépendance. Le grand mérite du film de Pascal Kané, Liberty Belle, sorti vingt ans seulement après l’indépendance algérienne, en 1983, est d’abord de soulever un coin du voile de cette guerre civile franco-française.

L’action se déroule dans l’année 1959. Cette année-là tout bascule autour de la « question algérienne ». Les militaires français semblent remporter la guerre sur le terrain avec le terrible « Plan Challe » qui décapite les maquis de l’ALN en Algérie. Mais le général de Gaulle, revenu au pouvoir un an plus tôt, a compris que ce conflit colonial d’un autre âge est de plus en plus impopulaire dans la société française, retarde le processus de modernisation de la France, et  l’isole au plan international. Le 16 septembre, il prononce un discours fameux se prononçant pour l’autodétermination, qui ouvre une dynamique nouvelle. Il semble également avoir pris la mesure de ce qui se trame dans la jeunesse (ce qu’il ne comprendra pas en mai 68…).

A l’automne de cette année 1959, en octobre, est diffusée la première émission de musique de rock sur Europe 1, Salut les copains, sur les transistors écoutés par une jeunesse impatiente et qui refuse la guerre ; Jean-Luc Godard commence le tournage d’A bout de souffle. François Truffaut quelques mois plus tôt a remporté le prix de la mise en scène au Festival de Cannes avec les Quatre cents coups. Entre musique et cinéma, une jeunesse rebelle se découvre, apparaît.

Liberty Belle montre bien les engagements et les impatiences de lycéens dans cette rentrée scolaire de 1959. Julien Berg, entre en hypokhâgne dans un lycée parisien. Il y retrouve ses camarades, un groupe d’étudiants engagés, qui distribuent tracts et prospectus pour la « paix en Algérie ». Son professeur de philosophie, Vidal (interprété par un jeune André Dussolier), admiré du groupe, est un sartrien, proche des réseaux de soutien aux indépendantistes algériens. Mais Julien sera surtout attiré par un nouveau dans la classe, Gilles, un dandy qui l’entraîne dans son sillage. Il découvre avec lui le cinéma d’action américain, les parties de poker dans un club privé où règne Brinon, personnage mystérieux (joué par un inquiétant Jean-Pierre Kalfon) qui se révèlera être d’extrême-droite… Le film dit aussi les premières approches amoureuses (Gilles et Julien cherchent à séduire Elise, une serveuse, maîtresse de Vidal, interprétée par Dominique Laffin), les « suprises-parties », les promenades et les rendez vous dans un Paris nocturne et sombre….

Avec un soin particulier pour la couleur ; du goût pour le décor d’époque, à la fois simplifié et significatif ; une direction d’acteurs cherchant moins l’illusion réaliste que la distanciation critique, Pascal Kané restitue dans son adaptation cinématographique les « couleurs » glacées d’une guerre civile, dans une forme romanesque. Il montre les effets d’une situation historique précise : la montée des violences clandestines, l’exaspération de la jeunesse, les tentatives de révolte qui débouchent sur des échecs tragiques, mais provisoires.

Liberty Belle est bien un film marquant dans l’histoire compliquée entre cinéma et guerre d’Algérie.

Benjamin Stora.

http://www.univ-paris13.fr/benjaminstora/

 


BONUS

  • Filmographie commentée du réalisateur
  • Diaporama des photos du films

 À VOIR ÉGALEMENT
La Fête des Mères - Pascal KanéLa Fête des Mères - Pascal Kané
Avec : Jean Carmet, Dominique Lavanant, Marie Dubois, Laura Morante, Hubert Deschamps, Didier Flamand, Paul Schmidt Dori..

15.00 €



Accueil  | Qui sommes-nous ?  | Nous contacter  | Liens  | Conditions générales de vente   | Plan du site  |
• Votre panier  • Suivi commande  • Imprimer catalogue •
Flux RSS

Paiement sécurisé Paypal Chèque bancaire 
Commentaires   Powered by BoutikOne®